Le Figaro

Maison M

Le Figaro Patrimoine, 22 Novembre 2017, p.28

+ informations

Télécharger la parution (pdf)

Architectures à Vivre HS#34

Maison M
Créations Françaises

Architectures à Vivre, Hors Série #34, Mai-Avril-Juin 2017

+ informations

Télécharger la parution (pdf)

NOUVELLES ARCHITECTURES EN BOIS

Médiathèque de l’Île Saint-Denis

Nouvelles Architectures en Bois, Georges-Henri Florentin, éditions Le Moniteur, 2016

Télécharger la parution (pdf)

E-1027 Restauration de la maison en bord de mer

E-1027 Restauration de la maison en bord de mer d’Eileen Gray et Jean Badovici, par Tim Benton
Août 2016

Télécharger la parution (pdf)

LES ECHOS

Villa E-1027, site corbuséen et gare culturelle

Revue de Presse
Août 2016

Télécharger la parution (pdf)

ARCHITECTURES DE BÉTON - BÉTOCIB

Crèche Guignier

46 réalisations contemporaines
Collection : Hors collection, Dunod
2016 – 240 pages

Télécharger la parution (pdf)

LE POINT

Centre culturel de Bastia

Article publié le 02/06/16

Télécharger la parution (pdf)

EXÉ

Centre culturel de Bastia

Dossier publié en Mai 2016 dans le n° 24

Télécharger la parution (pdf)

ARCHICREE

Centre culturel de Bastia

Article publié le 02/05/16
Lien vers l’article

BATIACTU

Centre culturel de Bastia

Article publié le 26/04/16
Lien vers l’article

archiSTORM

Centre culturel de Bastia

Article publié en Mars 2016

Télécharger la parution (pdf)

Dezeen.com

Centre culturel de Bastia

Article publié le 20/02/16
Lien vers l’article

Archdaily.com

Centre culturel de Bastia

Article publié le 19/02/16
Lien vers l’article

Côtémaison.fr

Maison D., Vic-le-Comte

Article publié le 10/12/15
Lien vers l’article

Le Moniteur.fr

Centre culturel de Bastia

Article publié le 10/12/15
Lien vers l’article

L'Architecture d'Aujourd'hui.fr

Centre culturel de Bastia

Article publié le 09/12/15
Lien vers l’article

Le Figaro

Maison D., Vic-le-Comte

Prix du jury – Archinovo 2015
Édition du Mardi 24 Novembre 2015

Télécharger la parution (pdf)

Copper Architecture Forum

Poste de contrôle de l’Arc de Triomphe

Dossier publié dans le n°39 de Novembre 2015

Télécharger la parution (pdf)

Afasia archzine.com

Médiathèque de l’Île-Saint-Denis

Article publié le 11/11/15
Lien vers l’article

Hicarchitectura.com

Médiathèque de l’Île-Saint-Denis

Article publié en novembre 2015
Lien vers l’article

Le Courrier de l'architecte.com

Crèche Guignier

Article publié le 14/01/15
Lien vers l’article

Cyber archi.com

Crèche Guignier

Article publié le 07/01/15
Lien vers l’article

AMC

Crèche Guignier

Une Année d’architecture en France – 2014
Janvier 2015

 

Télécharger la parution (pdf)

Batiactu.com

Crèche Guignier

Article publié le 24/11/14
Lien vers l’article

ARCHITECTURES OPTIMISTES

Médiathèque et école d’art de l’Île-Saint-Denis

La sélection annuelle de French Touch
France 2014

Télécharger la parution (pdf)

EXE

Crèche Guignier, Paris 20e

EXE n°18
« À VIVRE éditions »
2014-2015/novembre/décembre/janvier

Télécharger la parution (pdf)

Science et Vie

Maison D., Vic-le-Comte

Avec « Architecture à Vivre »
Hors Série 2014
“Chambre avec vue”

Télécharger la parution (pdf)

Intérieur - En Auvergne

Maison D., Vic-le-Comte

En Auvergne,
Rubrique Habitat n° 32,
Photos Christophe Camus / Textes Denis Couderc – agence Par écrit

« C’est une vue géniale, on ne s’en lasse en aucune saison. » Il est vrai qu’un beau tableau est toujours mieux apprécié avec un encadrement harmonieux. Ici, le tableau est le paysage du cœur de la “Toscane auvergnate”, comme on surnomme le pays de Billom, vu depuis Vic-le-Comte : 180 degrés à l’heure où la lumière part en biais et teinte ses hauteurs arrondies d’allures italiennes. Quant au cadre, c’est la baie vitrée longue de vingt mètres et plus, dans l’espace ouvert de la vaste maison D.

Comment la décrire ? « Je n’ai pas l’impression d’habiter une maison », poursuit la maîtresse des lieux. « Je souhaitais des grandes baies et des matériaux nobles, précise son époux, mais on ne s’attendait pas à une proposition d’architecture aussi moderne. » Comme une boîte plate allongée sur le terrain légèrement incliné, une boîte en béton brut, verre, pierre et bois de 35 mètres sur 6, aux joues creuses et changeantes…

De longues, longues joues, parois transparentes ou juste translucides, ou bien ouvertes ou semi-voilées, ou encore un peu tout cela à la fois : aux flancs de la maison, dans l’épaisseur de ses larges rebords protecteurs, s’alignent et coulissent à volonté les parois de verre, les lames de toile et le bois ajouré. La boîte s’ouvre, se voile et se referme à la demande, pour une tranche de ciel ou son ombre, sur mesure… Côté est, chacune des matières absorbe ou filtre à son gré la lumière, le concerto des trois jouant comme sur une gamme du sublime paysage, de son ensoleillement et de ses arc-en-ciel réputés fréquents. Invité permanent en ces lieux presque conçus en son honneur, l’horizon peut ainsi, à certaines heures, s’en effacer légèrement – comme si, au tiré d’un rideau le rappelant à la discrétion, il faisait un petit pas de côté…

« Cette maison, c’est d’abord l’histoire de ce terrain : sa situation est pour beaucoup dans la conception de cette architecture, pour profiter pleinement du panorama », explique David Devaux, qui a trouvé l’emplacement et conçu la maison, et qui est aussi le fils de la propriétaire. Ce cumul est-il aisé ?

« Sur des projets d’habitations individuelles, la relation est toujours très intime entre l’architecte et son client : il faut parvenir à lui apporter un plaisir qui réponde vraiment à ses goûts, un peu comme un cuisinier… Donc on souhaite toujours que cette histoire entre personnes ne se finisse pas mal, et là encore plus, bien sûr ! Il y a aussi une envie particulière, après être devenu adulte et autonome, de pouvoir “retourner” un jour tout ce qu’on nous a donné pour grandir… »

“Vu d’en face”, pour être parent et très confiant, on n’en a pas moins des désirs de client, et d’abord celui d’un bel espace en relation harmonieuse avec l’extérieur, où le dedans et le dehors se marchent un peu sur les pieds… Habitant jusque là une construction d’architecture plutôt classique, moins spacieuse, les maitres de céans souhaitaient aussi, explique David Devaux, « s’affranchir un peu des logiques distributives traditionnelles avec un couloir desservant différentes pièces. » Le plan intérieur qu’il propose est aussi apparemment simple qu’audacieux : un rectangle avec deux axes de circulation, deux allées le long des décamètres de baies ; des murs traversants mais pas tout à fait, qui ont plus souvent l’air de cloisons ou d’écrans ; et de rares portes, strictement indispensables à l’intimité nocturne et absentes de l’espace de vie central.

La porte d’entrée “officielle” de la demeure s’ouvre dans la façade ouest, devant laquelle la végétation s’intercale jusqu’au mur d’arkose blonde longeant la rue. L’espace et sa verdure ont été conçus par Claudia Devaux, associée de son époux David. Le pignon nord, en contrebas, révèle l’entrée des machines en tous genres, stockées en demi-sous-sol. Mais l’entrée la plus sympa, en fait, c’est une terrasse couverte ou un immense auvent, en bref une pièce de plus mais munie de son seul toit, qui surplombe la piscine fichée à angle droit plein est dans le bâtiment. C’est même une double entrée : d’un côté on peut glisser dans la cuisine, et au sud on accède à un espace d’hébergement indépendant, à l’usage des visites familiales. Ainsi la maison n’est pas seulement belle, grande, ouverte et discrète, peu visible de loin, elle est aussi modulable selon les variations saisonnières.

Devant cet espace tout à la fois vide et très construit, l’eau de la piscine et les dalles de pierre de Volvic font elles aussi dans la discrétion et en rajoutent dans le gris-bleu modéré. « Pas de patchwork », confesse la patronne qui n’en démordra pas. Ici elle habite une nouvelle vie, à moins qu’elle ne vive une nouvelle maison : la greffe a pris, la maison D. est bouturée sur le paysage. Le panorama très pur des monts “auvergnatoscans” garde le tout premier rôle dans cette mise en scène infiniment changeante à force de murs présents-absents et de lumières multifiltrées. Quelques heures à travers la maison D., et l’on ne sait plus tout à fait si l’on est en ville ou en pleine campagne, est-ce bien exactement l’heure de l’apéritif, ni pourquoi l’homme et la femme ont de toute éternité voulu des maisons : s’abriter du ciel ou pouvoir l’inviter à tout moment ?

Béton : ABC réalisation
Menuiseries : Menuiseries Mégemont Père et Fils
Pierre de Volvic : Gilles Anzur
Plât.-peinture : Alex Balzarini
Electricité : Forclum
Verre : atelier du verre David
Extérieurs : Girardet
Piscine : Jaune et bleu

Télécharger la parution (pdf)

Optimiste d'Architecture

Construction de l’unité cynophile départementale de Seine-et-Marne

Annuel Optimiste d’Architecture
France, 2011

Télécharger la parution (pdf)

Habiter Écologique

Scénoparc IO

Habiter Écologique. Quelles architectures pour une ville durable?
Actes Sud/Cité de l’architecture et du patrimoine, Arles 2009 (p.400)

Télécharger la parution (pdf)

Séquence bois

Centre culturel Paul Baillart à Massy

Séquence bois – espaces et lieux publics
numéro 74, mars 2009

Télécharger la parution (pdf)

Libération Next

Centre culturel Paul Baillart à Massy

Libération Next, n°16

Télécharger la parution (pdf)

Cimaise

DAVID DEVAUX – Jusqu’à l’indicible

Cimaise n°287, sept.-oct. 2007

Télécharger la parution (pdf)

Optimiste d'Architecture

Centre culturel Paul Baillart à Massy

Annuel Optimiste d’Architecture
France, 2007

Télécharger la parution (pdf)

d'Architecture

Centre culturel Paul Baillart à Massy

d’Architecture n°167, octobre 2007

Télécharger la parution (pdf)

Yearbook Dix

Interview de David Devaux

Annuel étudiant 2014-2015 de l’énsa-v
Paru en Janvier 2016

Télécharger la parution (pdf)

Architectures à vivre

Cabine de vacances « KBeen »

Architectures à vivre n°35
Mars/Avril 2007

Télécharger la parution (pdf)

Contact Presse

Pour toute demande relative à la presse, merci de nous contacter à : contact@dda-architectes.com