Maison M.

Meudon, livré en 2016.

Contexte
Le terrain, situé à Meudon, est issu de la division du jardin d’une villa en 5 lots dont les constructions étaient assujetties à des règles définissant en particulier le principe de double alignement visant à séquencer la perspective sur la rue, les gabarits et matériaux.
La parcelle est orientée Nord-Sud, au nord se situe l’accès sur rue du côté de la voie ferrée, au sud le jardin en cœur d’îlot sans vis à vis.
Les constructions sont implantées en mitoyenneté sur les limites est et ouest, c’est au Nord, au Sud et sur le toit que pouvaient s’organiser les ouvertures.

Le programme décrit par le client était simple : 4 chambres, un séjour, un bassin de nage et un sauna. A ce programme s’ajoutaient des souhaits particuliers d’agencement d’espace :
– une relation intérieur-extérieur maximisant les vues et la lumière naturelle,
– la possibilité de profiter d’espaces extérieurs en étant protégé du vent et des vues du voisinage (conséquence du contexte urbain dans la banlieue parisienne),
– des espaces fluides et ouverts,
– une grande capacité de rangement de livres sans que les murs ne soient colonisés de bibliothèques,
– la prise en compte d’une charte de prescriptions architecturales donnant quelques principes à un ensemble de 5 maisons construites simultanément,
– et une intégration des nuisances provenant de la proximité de la Gare de Bellevue à 100 m de la maison.

Le Projet
La recherche de la lumière et de la vue vers le jardin pour les pièces principales et du calme pour les chambres a conduit naturellement à privilégier le sud pour les espaces « servis », réservant le nord pour les espaces plutôt «servants» Les verrières en toiture ont permis de faire pénétrer le soleil au cœur de la construction, en particulier au niveau du bassin et de l’escalier qui peuvent ainsi profiter du soleil tout au long de la journée.
Chaque niveau profite de perspectives traversantes.
Une relation dedans-dehors permettant la plus large ouverture des pièces sur l’extérieur constituait l’une des demandes principales des futurs habitants et l’une des obsessions récurrentes de l’architecte.
Ainsi la façade sud est ouverte sur le jardin sur toute sa la largeur et sur l’ensemble des niveaux.
Un dispositif de volets « papillon » permet une ouverture totale le jour tout en assurant le rôle de brise soleil et une fermeture totale la nuit.
Au nord ce même dispositif de volets est intégré au niveau de l’entrée et permet en position ouverte d’abriter le seuil de l’entrée et quand il est fermé de sécuriser la maison.
Un escalier-bibliothèque se développe en position centrale et assure la distribution verticale de la maison sous un puits de lumière
Au rez-de-chaussée, le séjour s’ouvre généreusement sur un jardin paysagé, la cuisine, ouverte sur l’entrée et le séjour, constitue le cœur de la maison.
Dans les étages les chambres profitent d’une vue en surplomb sur ce même jardin.
Le bassin de nage est situé au premier étage dans un espace double hauteur couvert par une verrière permettant de profiter de la course du soleil. Il se prolonge au sud par un solarium qui surplombe le jardin sur lequel il peut s’ouvrir totalement.

Le jardin a été conçu par l’agence DDA.

Ambiances
Le projet respecte l’idée, chère à l’agence, de la mise en œuvre de matériaux bruts, limitant les effets d’accumulation, tant en termes de matières que de couleurs : béton mat pour les sols intérieurs, bois naturel pour la menuiserie intérieure la plus structurante – Murs et plafonds peints en blanc.
Les volets à claire-voie, très visibles depuis l’intérieur de la maison, sont composés de tasseaux en red cedar bruts.
Ces ouvrages en bois, en venant se rabattre sur chaque façade procurent une protection vis-à-vis de l’extérieur ainsi qu’un effet tamisant sans occulter la vue, accentuant l’intimité de chaque pièce.

Maîtrise d’ouvrage
Privée.

Maîtrise d’œuvre
Devaux & Devaux architectes.
Chef de projet : Marie Fernandez

Bureaux d’études
Fluides : Choulet.
Pisciniste : Jaune et bleu.

Surface
260 m2 SU.

Coût des travaux
800 k€ ht.